Le lexique technique du petit jardinier

outils de jardinage

Amis jardiniers, rien de tel qu’un petit tour de champ lexical du jardin pour accompagner votre longue saison au potager !

Cet article n’a pas vocation à définir l’ensemble des termes liés de près ou de loin à l’activité du jardinage, mais plutôt de vous expliquer de manière simple les termes spécifiques que l’on retrouve dans les différentes sources d’informations proches de nos produits, liées au jardinage et à la permaculture.

Pour vous, chers Cultiv’Acteurs débutants, ce lexique est l’occasion d’apprendre et comprendre ces termes du jardin, lus ou aperçus aux travers d’un blog, d’un bouquin ou dans une jardinerie.
Quant à vous, chers Cultiv’Acteurs plus expérimentés, cette petite piqûre de rappel est l’occasion rêvée de réviser vos classiques !

En bref, quelques mots pour partager votre expertise devant vos amis émerveillés de votre magnifique potager 😉

jardin, jardinage, close up garden, gros plan potager
Amender son sol :

L’amendement est un produit, naturel ou synthétique, que l’on ajoute aux sols et aux terrains pour modifier leurs structures. De cette façon, l’amendement permet de faciliter la pousse des végétaux dans des sols auparavant hostiles. Attention toutefois à utiliser le bon amendement au sol correspondant ! Un sol argileux ne possède pas les mêmes caractéristiques et besoins qu’un sol sableux.

Biner son sol :

Voilà un terme que l’on n’a pas l’habitude d’utiliser ! Cette activité manuelle, que l’on effectue à l’aide d’une binette ou d’un sarcloir, consiste à « gratter » la terre sur un à deux centimètres de profondeur. Ce grattage permet ainsi à la terre d’être moins compact, favorisant de ce fait l’absorption des eaux et limitant l’évaporation.

Réussir une bouture :

La bouture est la partie d’un végétal replanté dans un autre sol pour qu’elle développe ses propres racines, la bouture va ainsi « cloner » la plante initiale. Les deux végétaux détiennent donc les mêmes propriétés et peuvent être décuplés de manière presque infinie ! Il existe de nombreuses techniques de bouturage, et il est donc nécessaire de se renseigner sur la meilleure technique à appliquer pour vos végétaux concernés !  

Éclaircir son potager :

Au cas où, il ne s’agit pas là d’organiser une séance UV pour vos plantations ! Dans notre jardin, éclaircir est plutôt un synonyme de « tailler ». Associé à l’entretien, l’éclaircissement consiste à augmenter l’espace à disposition des plus belles pousses pour favoriser leur développement.

photo jardin authentique, jardin noir et blanc, jardinage,
Réaliser une greffe :

La greffe permet de multiplier les plants les plus récalcitrants à la reproduction. Les plants qui ne sont pas multipliables par boutures ou semis peuvent sûrement l’être par greffe, une expérience à la fois difficile mais très satisfaisante. Tout comme sa cousine la bouture, il existe plusieurs techniques de greffe à adapter selon les végétaux concernés.

Déposer un paillage :

Dans les faits, pailler son sol c’est le couvrir de végétaux. Le paillage permet de limiter l’expansion des mauvaises herbes, de limiter l’évaporation et d’entretenir la fertilité des sols. Gazon, feuilles mortes, compost, etc. A chaque saison son paillage !  

Jardiner en permaculture :

Chez Mon Petit Potager, nous ne pouvions pas passer à côté de cette permaculture qui nous est si chère ! Elle représente l’essence même de Mon Petit Potager : la gestion durable de son potager. Cette gestion passe par l’optimisation naturelle des espaces, des déchets, l’absence de traitement, la diversification des cultures… Pour débuter sur ce sujet, n’hésitez pas à feuilleter quelques ouvrages, tel « Découvrir la permaculture » de Robert Elger aux éditions Rustica.

Repiquer (ou transplanter) :

Sûrement l’une des actions les plus courantes du jardinier ! Le repiquage consiste à déplacer un végétal d’un sol à un autre, c’est notamment le cas lors de la plantation des semis. Sur les pousses et jeunes arbustes, la manœuvre est une action plutôt facile, mais attention à ne pas transplanter des arbres fragiles ou trop âgés, vous pourriez les tuer. Pour réussir votre transplantation à risque, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels.

Préparer ses semis :

Nous les abordons plus spécifiquement dans d’autres articles du blog, les semis sont les graines plantées en pleine terre ou en pots pour préparer les premières pousses du potager. Les méthodes de semis sont nombreuses et spécifiques à chaque graine (technique, délais, températures, …).

semis, plantations, pousses

Et vous, quels sont vos petites expressions préférées au potager ?

#LeBonheurEstDansLePotager

Cultivez, Militez, Partagez !

Retrouvez tous nos articles juste ici.

©2021 Tous droits réservés Mon petit potager — Mentions légales Site réalisé par Konfiture